Artisanat d’exception, la cristallerie de Monbronn

Terre de tradition verrière, l’est de la France regroupe les plus grandes cristallerie Française, et même de ce monde. Baccarat, Daum, Lalique, Montbronn, chacune ayant sa propre spécialité. Le nord est regroupe toutes les conditions pour produire cet artisanat d’exception, les matières premières à proximité, mais aussi un climat frais avantageux !

Le cristal est un composé de silice, d’oxyde de plomb et de carbonate de potassium pour l’essentiel.

Mais le cristal est avant tout le raffinement d’un éclat, d’une transparence et d’un tintement inimitable. Matière poétique par excellence, il est tour à tour le décor où sont présentés les plus beaux bouquets et où sont dégustés les plus grands vins.

Au XVII siècle, les grands verriers se sont implantés dans l’Est de la France. En Moselle, la cristallerie de Monbronn, fondée en 1930, le savoir-faire s’est concentré sur les métiers de tailleur de cristal. Un savoir-faire revêtant une magie particulière dans le cristal doublé couleur. Un cristal constitué de deux couches de cristal, l’une transparente et l’autre coloré.

Particulièrement bien adapté pour la décoration, la meule au diamant ne traversera que la couche de cristal coloré, faisant ainsi éclater le décor de reflet transparent.

Pas moins de dix coloris sont travaillés à Montbronn. Solidement campé sur ses coudes, les yeux rivés sur la meule, le regard transperçant la matière noble. Le tailleur mesure son geste avec souplesse et fermeté, chaque entaille étant irréversible, une extrême concentration de tous les instants ainsi que des années de pratique sont nécessaire pour acquérir la dextérité des grands tailleurs de cristal.

De cette entreprise artisanale sorte chaque mois plusieurs milliers de pièce en cristal. Après une vérification rigoureuse, son parcourt de métamorphose débute par le compassage. Cela indique au tailleur les lignes à suivre. Vienne ensuite les différentes étapes de taille.

Les verres en cristal quittent ensuite l’atelier, pour un traitement de surface : le polissage à l’acide. Technique de pointe, ce polissage est l’une des évolutions les plus marquantes du traitement du cristal de ces 30 dernières années.

Depuis 45 ans, les méthodes de travail n’ont pas changé, offrant toujours la même précision d’exécution. Les pièces sont trempées dans un bain d’acide, un mélange à maitriser à la perfection. Un secret bien gardé par la cristallerie. 50 000 pièces sortent chaque année des ateliers, verres, carafes, vases, décorées dans le style empire ou encore des années 30 ou 60, une french touch sui s’exporte dans 52 pays.

Toutes les pièces de la cristallerie de Montbronn reçoivent par sablage le sceau de la maison, avant d’être expédiées en Europe, aux Etats-Unis, au Moyen orient, et en Chine. La cristallerie fournit également des palaces, comme l’hôtel Bristol à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *